soins esséniens et égyptiens

Click here to edit subtitle

Qui suis-je ?

Qui suis-je et comment en suis-je venue à pratiquer des soins ?


Je m'appelle France Alavoine, j'ai 50 ans et je vis en Dordogne.

Aussi loin que je m'en souvienne, j'ai toujours été sensible à la souffrance d'autrui et ai toujours ressenti le besoin d'apporter un soulagement aux personnes, aux animaux et même aux plantes. Bien que n'ayant aucun souvenir que quelqu'un me l'ait un jour enseigné, enfant je soignais ma mère et mes proches, en plaçant mes mains à quelques centimètres du corps, ce qui apportait chaleur et bienfait. Mes mains chauffaient sans que je recherche cet effet, je n'avais pas conscience de ce qui se passait.
Puis la vie a continué et j'ai laissé de côté tout ceci...

Des difficultés rencontrées très jeune sur les plans physiques et psychologiques m'ont poussée, dès l'adolescence, à m'interroger sur le pourquoi et sur les origines de ce que je vivais. Rapidement, n'ayant trouvé de réponse, ni dans le monde ni dans la médecine dits "classiques", je me suis tournée vers la connaissance dite "ésotérique" et les médecines dites "alternatives" (fleurs de Bach, hypnose etc..), en résumé tout ce qui pouvait m'aider à répondre à la question derrière tout cela et qui m'a toujours taraudée : "Qui suis-je ?"

J'ai commencé  sur les conseils d'un "ancien", ami de la famille, avec le yoga à 15 ans, environs un an en parallèle avec les lectures de Lobsang Rampa pour commencer, puis d'autres lectures orientées vers la psychologie et les connaissances dites ésotériques, mystérieuses et fantastiques, ainsi que des romans d'anticipation...

Puis j'ai intégré un groupe de méditation transcendantale à l'âge de 18 ans où je suis restée environs 2 ans.

A 23 ans j'ai rejoint une école internationale d'enseignement gnostique, d'abord comme élève durant 2 ans environs, puis comme enseignante et conférencière durant environs 8 ans.
J'ai ensuite quitté cette organisation, sentant qu'il était temps de changer de voie.

Au même moment, alors que j'avais travaillé plusieurs années dans le domaine socio-culturel auprès d'enfants, j'ai repris mes études, pour m'orienter vers le domaine médico-social ou j'ai travaillé plusieurs années comme éducatrice spécialisée.  Environs 2 ans avant de quitter la gnôse, j'ai commencé à lire des livres de Anne & Daniel Meurois-Givaudan. J'ai été surprise de retrouver autant de choses en commun avec ce que j'avais appris et transmis moi-même. Dès la première lecture, j'ai surtout immédiatement été touchée par la profondeur spirituelle des écrits et par cette force enthousiasmante qui s'en dégageait et touchait autant mon cœur... C'est là que j'ai connu pour la première fois l'existence des soins esséniens.

Puis il y a eu la rencontre qui a occasionné un tournant décisif dans ma vie... Celle avec un magnétiseur, un vieux monsieur prénommé Armel, très connu dans la région de l'Aube dans laquelle je vivais à l'époque. Cet homme qui collaborait quelquefois avec la police pour retrouver des disparus et qui avait des flashes de voyance s'exclama en me voyant : "mais ce que je fais vous pouvez le faire aussi !".
Je n'ai pas osé le croire sur l'instant. Au fil du temps je l'ai même refusé, car j'avais besoin de beaucoup de temps pour digérer... Et puis où trouver le mode d'emploi d'une "nouvelle" capacité dont je n'avais aucune idée de la façon de l'utiliser ? Je préférais abandonner...
Ce fut ma seconde rencontre avec Armel qui fut décisive, car je retournai le voir cette fois pour faire soigner mon chat. Quand j'entrai dans la pièce, Armel me dit sur un ton frisant le reproche : "Mais qu'est ce que vous faites là ? Vous pouvez très bien soigner votre chat vous même !". Et me voyant désarmée par ses paroles, il m'invita à faire mes "premier pas" avec lui en m'invitant à venir m'assoir près de lui et pratiquer un soin à quatre mains sur mon chat. Il me montra comment faire, comment déplacer mes mains, de façon très simple.

Cet homme m'a invité à croire en mes capacités de magnétiseuse, en lesquelles j'avais toujours douté malgré les témoignages de mes proches. C'est en quelque sorte "l'autorisation" que j'attendais et qui m'a convaincue de cheminer sur la voie de "retour vers le soin". 

C'est trois ou quatre ans après cette rencontre que j'ai enfin suivi ma
formation en soins esséniens et égyptiens selon la tradition complète, directement auprès de Marie-Johanne Croteau-Meurois et Daniel Meurois (session 2011-2014). J'attendais cela depuis des années !...

Et depuis j'ai également eu la chance d'approfondir et de développer ma pratique de magnétisme auprès de la guérisseuse magnétiseuse Lila Rhiyourhi, ce qui a renforcé encore un peu plus la confiance en mon potentiel initial.

Pour finir je voudrais ajouter ceci : Les anciens égyptiens inscrivaient sur les portes d'entrées de leurs centres de thérapies, à l'époque appelés maisons de vie : "nous offrons ce que nous sommes".
A bien y réfléchir, on se rend vite compte qu'il s'agit d'une profonde vérité et qu'il ne peut en être autrement, car comment pourrions nous offrir et transmettre autre chose que ce que l'on a, que ce que l'on Est, en Soi, en son Cœur de toute éternité ?
A mes yeux, lorsque nous sommes alignés, nous sommes Ce que nous sommes et nous ne pouvons faire autrement qu'Etre, que rayonner Ce que nous sommes... et offrir cela c'est Aimer, ni plus ni moins...
Alors c'est avec un immense bonheur qu'aujourd'hui je vous offre à mon tour ce que je suis, à travers mes mains et de tout mon cœur.

France